DERNIERES EMISSIONS


L'Affaire des biens mal acquis vue par Médiapart. Le vol qui accroît la pauvreté des congolais
Crée le 12/10/2013 à 15:38:38
Mis à jour le 12/10/2013 à 15:38:38

Le regard furtif de Sassou à son peuple appauvri et méprisé (Actualités)

Le regard furtif de Sassou à son peuple appauvri et méprisé

CORRUPTION ENQUÊTE l'Affaire des biens mal acquis vue par Médiapart


En France, le journal en ligne Mediapart du 11 octobre 2013, selon un article intitulé "A Paris, le shopping de la corruption du clan Sassou Nguesso" signé par Fabrice Arfi, révèle que les policiers en charge de l'enquête sur les biens mal acquis ont récemment fait le décompte des achats réalisés à Paris par la famille Sassou Nguesso. Des achats qui se chiffrent en millions d'euros. L'argent provenait essentiellement des caisses de l'Etat congolais.
2,5 millions d'euros de montres et de bijoux, 1,6 million d'euros de costumes, 250 000 euros de chemises… Les policiers en charge de l’affaire dite des « Biens mal acquis » sont parvenus à établir dans le détail les indécentes dépenses « shopping » du président du Congo-Brazzaville et de sa famille à Paris. L’argent provenait essentiellement des caisses de l’État congolais, via un circuit de sociétés offshore mis au jour par les enquêteurs.

C’est une promenade policière dans le Paris du luxe qui donne la nausée. Les enquêteurs de l’Office central pour la répression de la grande délinquance financière, en charge des différents volets de l’affaire dite des « Biens mal acquis », sont parvenus à établir dans le détail les indécentes dépenses « shopping » du président du Congo-Brazzaville, Denis Sassou Nguesso, et de sa famille.

Ce sont au minimum 7,7 millions d’euros à l’origine douteuse qui ont ainsi été dilapidés en quatre ans dans les plus beaux magasins de la capitale en futilités diverses, montres, bijoux, chemises, costumes et autres, d’après un décompte effectué par Mediapart à partir de ...

Selon RFI "Le shopping vu par le clan Sassou Nguesso, c'est une balade dans les plus beaux quartiers de la capitale française. De la place Vendôme à l'avenue Montaigne. Petit aperçu, en commençant par le célèbre vendeur de montres Dubail, où plus de 300 000 euros ont été dépensés en deux ans.
Et ce n'est presque rien. En effet, chez le bijoutier Arije, Edgar Nguesso, le neveu du président, a laissé plus d'un million d'euros, tout comme l'autre neveu Wilfrid, le grand frère du colonel Edgar.
Chez Halary, spécialiste de la chemise sur mesure, Denis Sassou Nguesso a versé plus de 250 000 euros pour des chemises brodées à ses initiales, chez Pape maître tailleur il s'est acheté pour 1,6 million d'euros de costumes en 7 ans. Edgard, le cousin, a lui déboursé plus de 400 000 euros pour 140 costumes.
Le célèbre maroquinier Louis Vuitton n'a pas été oublié. Edgar y a dépensé 700 000 euros en espèces. Les enquêteurs estiment qu'en 4 années seulement, 8 millions d'euros à l'origine douteuse ont ainsi été dépensés, grâce à des montages financiers complexes, des sociétés écrans et des comptes dans les paradis fiscaux.
Autre indication, malgré une instruction en cours à Paris sur les biens mal acquis, l'argent de l'Etat congolais continue visiblement d'alimenter l'appétit insatiable du clan Sassou Nguesso."