DERNIERES EMISSIONS


Le Président Macky SALL nomme Alioune TINE à la tête du Comité Sénégalais des droits de l’homme par Ingrid Flora
Crée le 07/02/2013 à 10:43:48
Mis à jour le 07/02/2013 à 10:43:48

Alioune TINE le président de la RADHO nommé à la tête du Comité sénégalais des Droits de l'Homme (Nouvelles des ONG, INDH, organisations régionales et onusiennes)

Alioune TINE le président de la RADHO nommé à la tête du Comité sénégalais des Droits de l'Homme


Le jeudi 31 janvier 2013, le Président sénégalais Macky SALL a procédé en Conseil des Ministres à la nomination de M. Alioune TINE à la tête du Comité Sénégalais des Droits de l’Homme.Il remplace Monsieur Youssoupha NDIAYE qui a eu du mal a sauvé le statut A de l'institution sénégalaise des droits de l'homme.

M. TINE, né en 1949, est un Professeur de Lettres Modernes à l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar depuis 1981.Il crée la RADDHO (Rencontre africaine pour la défense des droits de l'homme) en 1990, avec d'autres volontaires. De 1990 à 1998, il en assure le poste de Secrétaire aux Relations Extérieures puis successivement les postes de Secrétaire Exécutif, Secrétaire Général et enfin Président de la RADDHO.
Il a publié plusieurs travaux scientifiques sur les Lettres, la Communication et les Doits humains.
Lors de la grande manifestation du 23 juin 2011 à la Place Soweto et le lancement du Mouvement du 23 juin (M23) contre la violation de la Constitution du Sénégal, il devient le porte parole du M23. Le Président Abdoulaye WADE qui voulait s’accrocher au pouvoir le présentait comme son pire ennemi. Cette appellation fut considérée comme un appel au meurtre, un appel à la liquidation physique d'un citoyen sénégalais dont le seul tort est de veiller, dans le cadre de son travail, au respect des droits et libertés inscrits dans la Constitution du Sénégal.

Comme l’a souligné Gilbert SEBIHOGO, Directeur Exécutif du Réseau Africain des Institutions Nationales des Droits de l’homme (RINADH), nous espérons qu’il fera de son mieux pour travailler avec le réseau afin que cette institution sénégalaise puisse regagner le statut A qu’elle vient juste de perdre.
Le Comité Sénégalais des droits de l’homme a perdu son statut A lors de l’exercice de l’évaluation des capacités du CSDH menée en octobre 2012 par le Comité International de Coordination des Institutions Nationales basé à Genève.
En effet, l’une des recommandations faites auprès des autorités sénégalaises était de nommer un autre président à la tête de cette institution en mesure de conduire le processus de sa conformité aux principes de Paris.
En apprenant la nouvelle de la nomination au poste de Président du Comité Sénégalais des Droits de l’Homme, le réseau FRTDH rassure Alioune TINE de son soutien dans cette noble mission de promotion et de protection des droits de l’homme au Sénégal et pour une meilleure contribution à la cause africaine et internationale des droits de l’homme.
Nous souhaitons à Monsieur TINE plein succès et sommes disposés pour une fructueuse collaboration en ce qui concerne l’installation de la future antenne du réseau Forum Radio et Télévision des Droits de l’Homme, prévue depuis 2010.


Ingrid Flora