DERNIERES EMISSIONS


Le Sénégal expulse manu militari un exilé politique Tchadien en Guinée Conakry par Biro Diawara
Crée le 10/05/2013 à 18:49:29
Mis à jour le 10/05/2013 à 18:49:29

Makaîla Nguebla Blogueur Tchadien expulsé du Sénégal à la demande du tyran Idriss Deby (Violations des Droits de l'Homme en Afrique et dans le monde)

Makaîla Nguebla Blogueur Tchadien expulsé du Sénégal à la demande du tyran Idriss Deby

Le Sénégal expulse manu militari un exilé politique Tchadien en Guinée Conakry
Le fait est gravissime et vient de ternir l’image d’un pays qui a connu en 2012 une remontée démocratique saluée par la communauté internationale . Le Ministre de la Justice tchadien Jean -Bernard Pandaré ordonne le délit de presse au Sénégal et obtint des autorités politiques sénégalaises l’expulsion de Makaila Nguebla, blogueur, objecteur de conscience, réfugié politique tchadien vivant au Sénégal depuis six ans. Arrêté mardi après-midi, après la visite au Sénégal du nouveau ministre tchadien de la justice, Makaila Nguebla a été expulsé vers le Guinée Conakry dans la nuit du 7 au 08 mai.
Par cet acte, les nouvelles autorités politiques du Sénégal piétinent la tradition humanitaire du pays de la Terranga (hospitalité) et portent atteinte aux droits fondamentaux des réfugiés et personnes persécutés dans leur pays d’origine à cause de leur opinion.
La représentation de la RADDHO auprès des Nations Unies a été saisie au mois de mars dernier par des syndicalistes tchadiens, des cas flagrants de torture et de mort en prison des acteurs de la société civile. Cette expulsion d’un défenseur des droits humains et leader d’opinion vers la Guinée, un pays « non sûr » et en proie à des tensions politiques, laisse apparaître un deal entre autorités politiques sénégalaises et tchadiennes, en vue d’extrader Makaîla Nguebla au Tchad où sa vie est menacée.
La représentation permanente de la RADDHO auprès des Nations Unies :
 Condamne fermement cette décision des autorités politiques qui met en danger la vie d’un exilé politique
 Demande les plus hautes autorités politiques sénégalaises de réexaminer le dossier de Monsieur Makaila Nguebla, conformément à ses engagements internationaux relatifs à la protection des réfugiés et demandeurs d’asile
 Tient les autorités politiques sénégalaises pour responsables de toute atteinte physique et psychologique à la vie de Makaila Nguebla
 Invite les organisations de la société civile sénégalaise et les citoyens sénégalais à dénoncer cette décision inique et à soutenir Makaila qui mène un combat politique et citoyen semblable à celui que menait le journaliste chroniqueur sénégalais exilé politique ces dernières années, à la différence que celui-ci le faisait depuis un pays occidental !
Enfin, la RADDHO invite les autorités politiques guinéennes, le bureau du haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, le Haut Commissariat aux droits de l’homme et les acteurs de la société civile guinéenne d’apporter soutien et assistance nécessaires à Makaila Nguebla, dont la vie est actuellement en danger du de ses opinions politiques contre le régime autoritaire tchadien.
Fait à Genève, le 09 Mai 2013
Contacts :Geneva Representation, Crêts- de- Prégny 27 –1218- Grand-Saconnex – Fax. 022 747 00 38
Dr Ibrahima GUISSE, Représentant permanent de la RADDHO auprès des Nations Unies à Genève : ibrahima.guisse@gmail.com
Biro DIAWARA, Chargé de programmes de la RADDHO, Genève diawarago@hotmail.com