DERNIERES EMISSIONS


Séminaire sous-régional d'appui au renforcement des statuts et capacités des institutions nationales des droits de l'homme en Afrique Centrale à Yaoundé (Cameroun) du 27 au 29 juin 2011
Crée le 27/06/2011 à 19:20:35
Mis à jour le 27/06/2011 à 19:20:35

Assis de gauche à droite: Jean Gérard Mezui M'Ella, Dion Ngute, Marie Thérèse Abena, Amadou Ali, Maarit Kohonen Sheriff et Chemuta Divine Banda  (Nouvelles des ONG, INDH, organisations régionales et onusiennes)

Assis de gauche à droite: Jean Gérard Mezui M'Ella, Dion Ngute, Marie Thérèse Abena, Amadou Ali, Maarit Kohonen Sheriff et Chemuta Divine Banda

Le Centre sous régional des Nations Unies pour les droits de l'homme et la démocratie en Afrique centrale en collaboration avec la Commission de l'Union Africaine, la communauté Economique des Etats d'Afrique Centrale et la Commission des droits de l'homme et des libertés du Cameroun organise du 27 au 29 juin 2011 à Yaoundé un atelier sous régional d'appui au renforcement des statuts et capacités des institutions nationales des droits de l'homme (INDH) en Afrique centrale.
Cette rencontre fait suite aux conclusions de l'atelier sous régional sur les Institutions nationales des droits de l'homme en Afrique centrale, organisé par la Commission de l'Union Africaine du 14 au 16 juin 2010 à Brazzaville, en République du Congo. Ladite rencontre vise à favoriser d'une part, la mise en conformité des institutions nationales en Afrique centrale avec les principes relatifs au statut et au fonctionnement des Institutions nationales de protection et de promotion des droits de l'homme, dénommés "Principes de Paris", adoptés à Paris en octobre 1991 et consacrés par la résolution 48/134 du 20 décembre 1993 de l'Assemblée générale des Nations Unies et d'autre part, la création d'un réseau sous régional des institutions nationales des droits de l'homme d'Afrique centrale. Neuf Etats prennent part à cette réunion. Le Congo est représenté par le délégué de la partie gouvernementale, M. Alexis EKABA du Ministère de la justice et des droits Humains et Me Maurice MASSENGO-TIASSE 2è Vice Président de la Commission Nationale des Droits de l'Homme. Le Congo est le seul pays qui n'a pas délégué un représentant de son Parlement à cette rencontre. L'absence de l'Angola a été remarquée. La cérémonie d'ouverture du séminaire s'est faite sous la présidence de Monsieur Amadou Ali, Vice Premier Ministre, Ministre de la justice, Garde des Sceaux du Cameroun, accompagné de Madame Marie Thérèse Abena, Ministre de la promotion de la femme et de la famille, Monsieur Dion Nguté, Ministre délégué aux relations extérieures, Madame Maarit Kohonen Sheriff, Représentante régionale et directrice du Centre des Nations Unies pour les droits de l'homme et la démocratie, Monsieur Jean Gérard Mezui M'Ella, représentant résident de l'Union Africaine et Docteur Chemuta Divine Banda, Président de la Commission nationale des droits de l'homme et des libertés du Cameroun.