DERNIERES EMISSIONS

+ de A la Une


Traitements dégradants et inhumains : Des militaires incarcérés à la maison d’arrêt de Brazzaville sont devenus des prisonniers d’opinion. :
Ajouté le 07/08/2011


Le mépris de la règle de droit ou le régime de terreur et d’intimidation est devenu courant au Congo Brazzaville. Malgré l’action de la Commission Nationale des Droits de l’Homme « CNDH » et des ONG de défense des droits de l’homme qui ont visité la maison d’arrêt de Brazzaville, l’administration pénitentiaire n’améliore pas les conditions de détention des citoyens incarcérés.
Cette situation de l’emprisonnement systématique, inauguré par les magistrats, qui déferrent automatiquement les délinquants quels qu’ils soient, favorise l’encombrement des prisons au Congo et particulièrement celles de Brazzaville et de Pointe-Noire.
Les magistrats qui auraient pu rassurer la population sont aujourd’hui très critiqués par les associations de défense des droits de l’homme.


Voir toutes nos émissions de A la Une