DERNIERES EMISSIONS

Antenna Soft

Comité pour l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes


Cliquez pour télécharger le texte au format PDF
En novembre 1967, l’Assemblée générale a adopté la Déclaration sur l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes. En 1972, le Secrétaire général de l’Organisation des nations Unies a prié la Commission de la condition de la femme, crée en 1946 par le Conseil économique et social, de demander aux Etats Membres de lui faire part de leurs vues sur la forme et le contenu d’un éventuel instrument international sur les droits fondamentaux des femmes. L’année suivante, le Conseil économique et social a chargé un groupe de travail d’examiner la question. En 1974, la Commission de la condition de la femme a entrepris de rédiger une convention sur l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes. Elle a été encouragée dans ses travaux par les résultats de la Conférence mondiale de l’Année internationale de la femme, qui a eu lieu en 1975. Dans le Plan d’action qu’elle a adopté, cette conférence a demandé d’élaborer une « convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes et de prévoir des procédures efficaces pour lui donner effet ».
Pendant les quelques années qui ont suivi, la Commission a poursuivi ses travaux d’élaboration. En 1977, ayant été saisie d’un projet d’instrument , l’Assemblée générale a chargé un groupe de travail spécial d’en assurer la mise au point.
La Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes a été adoptée par l’Assemblée générale en 1979. En 1981, après avoir été ratifiée par 20 pays, elle est entrée en vigueur et le Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes a été officiellement créé.
Le Comité a pour rôle de suivre la mise en œuvre de la Convention par les Etats parties.
A ce jour, 185 Etats sont parties à la Convention.
Le 6 octobre 1999, l’Assemblée générale adoptait le Protocole facultatif à la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes (voir A/RES/54/4)